Escroquerie – Abus de confiance

 

 

detective-prive.com

la clé du succès des affaires, avec detective-prive.com, l’agence ARIA

    L’escroquerie, une fois le délit consommé et ayant abouti à sa conclusion, est habituellement du ressort des services administratifs officiels.

    Mais l’escroquerie étant, par définition, une série de mises en scène, mensonges et manœuvres frauduleuse, son existence même est sensée rester, jusqu’à son aboutissement, ignorée de la ou des victimes désignées.

 

 

Doit-il y avoir systématiquement une enquête réalisée par les services publics lorsqu’il y a possibilité d’escroquerie ou d’abus de confiance, par exemple: avant une transaction, lors de la souscription d’un contrat ou avant l’acceptation d’un crédit ?

C’est évidemment impossible en fonction du coût que cela représenterait pour la société en général et les contribuables en particulier. D’autant plus, qu’habituellement, même si un doute peut exister, aucun délit n’étant établi ou prouvé, les intéressés peuvent difficilement se permettre de déposer des plaintes officielles, lesquelles seraient, par ailleurs, peut-être abusives et donc répréhensibles.

Dans ces cas, il convient simplement de faire, à ses frais, des vérifications qui pour être sérieuses, doivent être effectuées par des professionnels compétents: les Détectives – Agents de Recherches. Dans ces situations, comme dans d’autres, ils interviennent donc pour la sauvegarde des droits et des intérêts légitimes de leurs mandants.

Un exemple peut notamment être mis en évidence: les compagnies d’assurances et les mutuelles d’assurances qui subissent de fréquentes escroqueries dont le coût annuel, en France, est estimé à 10 milliards de francs.

Ce contenu a été publié dans Escroquerie - Abus de confiance, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.